10 janvier 2024

Un baiser contesté

Luis Rubiales, le dirigeant espagnol récemment évincé de la présidence de la fédération de football espagnol, continue de faire parler de lui à cause du baiser controversé qu’il a donné à Jenni Hermoso lors de la remise de la Coupe du monde féminine 2023. Malgré les critiques et les accusations de comportement inapproprié, Rubiales insiste sur le fait que ce geste n’était en rien une agression.

Une comparaison déconcertante

Lors d’une récente interview avec le journaliste britannique Piers Morgan, Rubiales a comparé son baiser à Jenni Hermoso à celui qu’il donnerait à l’une de ses propres filles, affirmant qu’entre amis et en famille, de tels gestes sont courants. Il a également souligné qu’il n’y avait eu aucun préjudice, aucun contenu sexuel ni aucune agression, et que le baiser était simplement un moment de joie et de célébration. Cette déclaration a suscité de vives réactions et continue de diviser l’opinion sur la nature du geste de Rubiales lors de la remise du trophée.

About The Author